Ce sont donc nos confrères de chez Hardware.fr qui se lancent dans un test des très attendus Devil’s Canyon et tout particulièrement la version K de ceux-ci puisque Intel avait annoncé un fort potentiel d’overclocking sur ces processeurs. Alors à tort ou à raison Intel aurait-il dû s’avancer autant qu’il l’a fait? Réponses dans l’article de HFR portant sur le Intel Core i7 4790K:

« Lors de la GDC en mars, Intel avait annoncé une l’arrivée pour la mi-2014 de nouveaux processeurs Intel Core de 4è génération (Haswell) dénommés Devil’s Canyon. Il était alors question d’une amélioration au niveau de l’interface thermique entre le die et l’IHS et de modifications du packaging censées améliorer les fréquences.

Il faut en effet rappeler que le passage de Sandy Bridge à Ivy Bridge, puis le passage d’Ivy Bridge à Haswell ont à chaque fois fait perdre un peu en fréquence atteinte en moyenne overclocking. Cela provient bien sûr des architectures en elles-mêmes, qui profitent en parallèle d’un gain d’efficacité compensant la perte de fréquence, mais pas la pate thermique qui fait office d’interface thermique entre le die et l’IHS du CPU (la coque métallique) a également été pointé du doigt. » Lire la suite…

Président de l’Association Syndrome-OC et rédacteur en chef. Overclockeur à ses heures perdues et passioné de High-Tech.

Tags